– Dimanche, le 30 avril 2017

accueil
Barrage du Rapide-Blanc
Barrage de La Trenche
L'église
La coopérative
L'école
Le curling
Le ski
Lac Croche
Quelques rues
La gare
Familles
Autres photos
Coin nostalgique
Articles de journaux
Envoyez vos photos
Jouer la chanson
<-- Retour à la section articles de journaux
 

VIE COMMUNAUTAIRE

Le village Rapide Blanc renaît

Médias Transcontinental
Patrick Vaillancourt
Patrick Vaillancourt
patrick.vaillancourt@transcontinental.ca
Article mis en ligne le: 04.01.2006

Le village de Rapide Blanc a été construit au début des années ’40 pour être démoli dans les années ’70. Un ancien résidant du village, Paul Desbiens, s’efforce à recréer virtuellement cet ancien village par un site Web.

Paul Desbiens est né à l’hôpital de La Tuque mais a demeuré au village Rapide Blanc de sa naissance jusqu’à l’âge de 10 ans. Il recherche des collaborateurs afin de meubler ce nouveau site Web qui a été lancé le 20 décembre dernier.

«Les anciens résidents détiennent une certaine nostalgie par rapport à ce village qui a été bâti pour les travailleurs de la Shawinigan Water and Power. Il ne reste que sept maisons de ce village qui en comptait une cinquantaine. Je veux que les gens revivent de façon virtuelle cette oasis au beau milieu de la forêt québécoise.»

Le directeur du partenariat à l’investissement étranger du Commerce international du Canada, un nouveau ministère depuis 2003, prendra sa retraite en mars prochain. Le fonctionnaire fédéral de 57 ans compte bien faire la gestion du site www.lerapideblanc.com/index.php dans ses temps libres jusqu’à sa retraite. «Disons qu’il s’agit d’un projet de fin de carrière.»

La construction d’un pont sur le barrage La Trenche a permis de desservir les barrages Rapides-Blanc et La Trenche à partir de La Tuque. C’est ce qui amena Hydro-Québec à réduire les effectifs et les bâtiments du village.

Son enfance
M. Desbiens se rappelle qu’il faisait bon vivre dans ce petit village de 250 âmes. «J’ai vécu mon enfance dans les sports. On pouvait skier sur une pente de ski gratuitement et on avait même un instructeur de disponible. La patinoire était meublée d’enfants l’hiver et l’été, ils s’amusaient dans un parc. La compagnie fournissait aussi un transport vers le lac La Croche où nous allions nous baigner.»

Le site Web
Pour l’instant, le site Web est modeste. Il comprend une quinzaine de photos mais il existe un lien intéressant vers la chanson «Le Rapide Blanc» d’Oscar Thiffault.


C’est en envoyant vos photos du village à M. Desbiens que le site pourra prendre forme.

Pour en savoir plus, consultez :
www.lerapideblanc.com/index.php

M. Paul Desbiens
 
       
Copyrights © 2005-06 Le Rapide-Blanc   —   Idée originale de Paul Desbiens, conception du site par Guillaume Ricard .